Appel édition 2012

Une nouvelle édition du Prix de la Coopération belge au Développement a été lancée. Cet appel est ouvert jusqu´au 31 mars 2011. Vous pourrez lire dans le règlement si vous répondez aux critères pour participer.

je désire poser ma candidature

Evaluation de la toxicité combinée de composés binaires de métaux lourds face à la littorine des mangroves Tympanotonus fuscatus var radula (L.)/ Pertinence des évaluations en matière de toxicité combinée lors de la fixation de limites réalistes de métaux

Adebayo OTITOLOJU chercheur lauréat
bayotitoloju@yahoo.com

°1968 Nigéria
Licence en zoologie, University of Lagos, Nigéria, 1992

Evaluation of the Joint-Action Toxicity of Binary Mixtures of Heavy Metals against the Mangrove Periwinkle Tympanotonus fuscatus var radula (L.)/Relevance of Joint Action Toxicity Evaluations in Setting Realistic Environmental Safe Limits of Heavy Metals

La recherche écotoxicologique est extrêmement importante, essentiellement dans le contexte du développement. L’écotoxicologie est également un domaine d’étude dans lequel une vision trop simpliste peut avoir des conséquences néfastes importantes. L’un des problèmes centraux en matière d’écotoxicologie est l’action combinée de plusieurs polluants : si l’on mélange deux substances toxiques, leur effet combiné est-il la somme des substances distinctes ou y a-t-il des interactions synergiques ou antagonistes? C’est cette problématique qui fait l’objet de publications couronnées du Dr Otitoloju. Ce qui rend cette étude attrayante, c’est que l’auteur combine un niveau standard international de travail avec une pertinence évidente pour le contexte local. L’auteur utilise des organismes benthiques marins présents localement comme organismes modèles et, dans le cadre d’expériences bien organisées, les expose à un gradient de mélanges connus de métaux lourds. La réponse obtenue (mortalité) est comparée à des pronostics sur base de la réponse observée lors de l’exposition aux polluants séparément. Les résultats sont remarquables et suggèrent surtout des interactions antagonistes.
Ce qui me plaît dans cette étude, c’est l’effort de l’auteur de se rendre explicitement sur le terrain international, malgré les conditions logistiques moins favorables qui règnent sans doute à Lagos, avec une étude intéressante dans son concept, d’un niveau suffisamment élevé pour être accepté dans les revues internationales. Ceci toutefois sans oublier la pertinence pour le contexte local : l’étude concernée est sans aucun doute de valeur pour déterminer des limites de la pollution des milieux côtiers du Nigéria et des environs et peut, de cette manière, contribuer à un développement non polluant de l’économie dans la région. Il est incontestable que ceci est très utile.
Ceci étant dit, on peut aussi signaler que des remarques peuvent être émises sur les études concernées. Ainsi, dans la discussion de l’une des publications, on suggère l’idée qu’il devrait être éventuellement possible d’exploiter les interactions antagonistes entre le Zinc et le Cadmium lors de la gestion de systèmes aquatiques contaminés par le Cadmium. C’est une suggestion potentiellement très dangereuse (entre autres, parce qu’elle est basée sur une étude impliquant un nombre d’espèces très restreint) dont on peut éventuellement abuser pour ne pas s’attaquer à la source du problème de la contamination par le Cadmium. Par ailleurs, ce type d’étude comporte aussi des limites inhérentes dont l’auteur ne tient pas réellement compte : dans sa recherche, il utilise principalement des composés binaires mais ceci aussi occulte la complexité des habitats naturels, avec un nombre plus élevé de polluants et des interactions avec toutes sortes d’autres facteurs. Même s’il est possible d’y répliquer que dans l’une des études introduites, l’auteur fait une tentative visant à imiter les mélanges de polluants présents dans le lagon de Lagos.
En bref, les publications concernées ont attiré mon attention parce que c’est un bon essai pour fournir une étude de très bonne qualité d’après les normes utilisées à l’échelle internationale et ce, sans toutefois copier aveuglément l’étude des exemples européens ou nord-américains mais en reprenant précisément les bons éléments de ces exemples dans une recherche qui est directement pertinente pour la région elle-même.
 

rapport rédigé par le Prof. Dr L. De Meester, Laboratoire d’Ecologie aquatique, Katholieke Universiteit Leuven, Belgique