Appel édition 2012

Une nouvelle édition du Prix de la Coopération belge au Développement a été lancée. Cet appel est ouvert jusqu´au 31 mars 2011. Vous pourrez lire dans le règlement si vous répondez aux critères pour participer.

je désire poser ma candidature

Les determinants du travail infantile

Bert VERCAMER étudiant lauréat
bert@vercamer.be

°1979 Belgique
Licence en sciences économiques, Universiteit Gent, Belgique, 2001

Determinanten van kinderarbeid

Dans sa thèse de licence en économie à l’université de Gand, Bert Vercamer étudie les déterminants du travail infantile dans les pays en développement. Il commence par une présentation de quelques modèles théoriques apparus récemment dans la littérature économique dans lesquels le travail infantile est analysé comme une décision rationnelle mais prise faute de mieux, qui résulte de la pauvreté au niveau du ménage et de certains facteurs externes comme l’absence de marché de crédits performant. Ces résultats théoriques sont alors confrontés avec la littérature empirique sur le sujet. A cet effet, les déterminants les plus importants du travail infantile passent la revue. Habituellement, la pauvreté des ménages est avancée comme facteur principal, mais l’auteur attire également notre attention sur des facteurs sociologiques et de politique. Il nous offre un aperçu sélectif et bien structuré de la littérature. Un chapitre est consacré à l’éducation. L’importance de l’accès à un enseignement primaire à des prix abordables est soulevée. D’autres aspects de l’enseignement, tel que l’horaire des cours et le contenu des programmes sont également discutés. Un autre chapitre est consacré aux variables sociologiques, en particulier le sexe de l’enfant, la taille de la famille, le sexe et le niveau d’éducation du chef de famille, et la différence entre l’environnement rural et urbain. A la fin de l’étude l’auteur nous propose les résultats d’une régression multiple effectuée sur des données transversales sur un ensemble de pays en développement. Les coefficients obtenus confirment dans leur ensemble les résultats des études plus détaillées, mais l’importance de l’impact de l’inégalité des revenus sur le travail infantile dans la régression est très notable. L’auteur est prudent dans ses conclusions. Il ne se prononce pas sur la question de savoir si le reste du monde a un rôle important à jouer dans la lutte contre le travail infantile dans les pays en développement. L’étude met surtout en exergue la dimension nationale, notamment la croissance économique, l’éducation primaire, et la réduction de l’inégalité.

rapport fait par le Prof. Dr. Robrecht Renard, Institut de politique et du développement, Universiteit Antwerpen, Belgique