Appel édition 2012

Une nouvelle édition du Prix de la Coopération belge au Développement a été lancée. Cet appel est ouvert jusqu´au 31 mars 2011. Vous pourrez lire dans le règlement si vous répondez aux critères pour participer.

je désire poser ma candidature

Prise en compte des terroirs villageois dans l’aménagement forestier – Le cas de la Société de la Haute Mondah (Gabon)

Jean-Noël & Frédéric DEGEYE & MANIGART étudiant lauréat
degeyejeannoel@hotmail.com

°1978 Belgique
Ingénieurs agronomes, orientation : aménagement des territoires, Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux, Belgique, 2001

Prise en compte des terroirs villageois dans l’aménagement forestier – Le cas de la Société de la Haute Mondah (Gabon)

La recherche forestière est souvent considérée comme ayant moins de pertinence pour le développement en comparaison avec la recherche en agriculture ou médecine parce qu'elle a un lien apparemment moins direct avec la sécurité alimentaire et avec la santé. En réalité, cependant, les ressources forestières fournissent un revenu pour des millions de gens dans les pays en voie de développement en termes de production alimentaire, de provision en énergie pour les familles et les artisans locaux, de produits forestiers non ligneux. La forêt tropicale assure ainsi la survie pendant des périodes de pénurie ou de déstabilisation.
Surtout dans les bois tropicaux humides dans les pays comme le Gabon, les projets de développement ont montré un manque de compréhension en ce qui concerne le rapport indissociable entre l'écosystème forestier et les communautés locales. Les auteurs de cette dissertation, Jean-Noël Degeye et Frédéric Manigart, ont rompu avec cette tradition et ont essayé d’utiliser des techniques d'inventaire et de participation locale innovatrices pour arriver à l’observation et l’analyse quantitative de l’aménagement et de la récolte durable des ressources naturelles par les villageois quant au bois, produits agricoles, gibier, pêche et autres produits forestiers. L'étude nous propose des éléments et des outils pour éviter ou atténuer l’impact d’activités non durables qui peuvent rompre l'équilibre entre le village et la forêt. En plus, chaque recommandation de durabilité est mise dans son contexte légal. L'approche interdisciplinaire suivie peut servir d’exemple pour la future gestion durable des ressources forestières sous les tropiques humides.

rapport fait par le Prof. Dr. B. Muys, Laboratoire pour la recherche d’aménagement des forêts, de la nature et des territoires, Katholieke Universiteit Leuven, Belgique