Appel édition 2012

Une nouvelle édition du Prix de la Coopération belge au Développement a été lancée. Cet appel est ouvert jusqu´au 31 mars 2011. Vous pourrez lire dans le règlement si vous répondez aux critères pour participer.

je désire poser ma candidature

Étude phytochimique de deux plantes médicinales du Cameroun : Harungana Madagascariensis et Bridelia Micrantha ; transformations chimiques et activités biologiques de quelques composés isolés

Siméon KOUAM chercheur lauréat
fkouam@uycdc.uninet.cm

°1971 Cameroun
Maîtrise en chimie organique, 1995

Etude phytochimique de deux plantes médicinales du Cameroun: Harungana Madagascariensis et Bridelia Micrantha; transformations chimiques et activités biologiques de quelques composés isolés

Le travail de monsieur Kouam illustre le caractère relatif de la notion de pertinence pour le développement. Si l’adaptation immédiate et concrète dans les soins de santé et dans le grand objectif de la lutte contre la pauvreté n’est pas de première évidence, le travail offre une contribution importante à la connaissance susceptible d’être employée pour le développement du Sud.
La thèse décrit l’étude phytochimique de l’écorce des troncs de Harungana Madagascariensis et de Bridelia Micrantha, deux plantes des familles respectives des Hypericaceae et des Euphorbiaceae. L’utilisation de ces deux plantes dans la médecine traditionnelle du Cameroun fait l’objet d’une approche critique.
Sur le plan scientifique, il s’agit incontestablement d’un travail de haut niveau. La longue table des matières, déjà, laisse paraître une approche multidisciplinaire.
L’étude fait appel aux disciplines et/ou techniques suivantes : la botanique, les méthodes d’extraction, les techniques de séparation chromatographiques, l’isolation et l’élucidation de structure moléculaire au moyen de techniques spectroscopiques, la toxicologie et la pharmacologie expérimentale. La structure moléculaire de plus de vingt substances naturelles, appartenant à des classes chimiques très diverses, ont pu être déterminées, et six liaisons ont ainsi été décrites et identifiées pour la première fois.
Des tests sur l’activité biologique ont montré l’action anti-oxydante de certaines substances, alors que d’autres inhibent l’a-glucosidase, une enzyme qui intervient dans de nombreux processus biochimiques.
Cette thèse, lourde de contenu, est le résultat d’un travail intense et témoigne d’une connaissance à la fois étendue et approfondie de la matière. Cette recherche postdoctorale a été réalisée grâce à une collaboration fructueuse avec des institutions scientifiques étrangères. Monsieur Kouam contribue assurément, avec ce travail, à ce que l’on peut appeler le « développement durable ».
 

Rapport : Prof. émérite J. Totté, Département des Sciences Pharmaceutiques, Universiteit Antwerpen, Belgique