Appel édition 2012

Une nouvelle édition du Prix de la Coopération belge au Développement a été lancée. Cet appel est ouvert jusqu´au 31 mars 2011. Vous pourrez lire dans le règlement si vous répondez aux critères pour participer.

je désire poser ma candidature

L'institutionnalisation du Fonds mondial de lutte contre le SIDA, la tuberculose et le paludisme : ou comment le renforcement des systèmes de santé est devenu une composante de la politique du Fonds mondial en 2007?

Molly STEINLAGE étudiant nominé
mollysteinlage@gmail.com

°1986 Etats-Unis
Maîtrise en Sciences Politiques, Université Libre de Bruxelles, Belgique, 2010

The institutionalization of the ‘Global Fund to Fight AIDS, Tuberculosis and Malaria’. How did ‘Health Systems Strengthening’ become a component of the Global Fund's public politics in 2007?

Le sujet de ce travail très particulier est d'une actualité brûlante et pertinent en se situant au coeur d'un des principaux défis du paysage mondial actuel de l'aide internationale de pays donateurs en faveur des soins de santé dans les pays à faibles et moyens revenus. Comment un programme sanitaire qui au départ était exclusivement orienté de manière « verticale » en se concentrant sur un nombre restreint de problèmes de santé, certes importants, mais délimités, a-t-il pu contribuer également au renforcement de services de santé généraux, « horizontaux » qui s'attaquent – ou devraient s'attaquer – à un large éventail de problèmes de santé ? En effet, au cours de ces dernières années, le Fonds mondial a été le théâtre d'une évolution remarquable, qui l'a vu accorder manifestement une attention accrue – aussi bien dans le discours que dans la pratique – aux activités visant à soutenir le système de santé en général. Steinlage fait allusion à cet égard au concept d'approche diagonale récemment décrite dans la littérature, qui suggère une sorte de compromis entre les approches verticales et horizontales des systèmes de soins de santé. L'auteur examine très précisément comment ce changement s'est produit au sein du Fonds mondial. Elle le fait de manière rigoureuse – scientifiquement bien étayée tant en termes de méthodologie. Steinlage utilise plus précisément la méthode développée autour de la théorie de John Kingdon au sujet des policy windows (que l'on pourrait traduire librement par ‘opportunités de gestion’). La théorie de Kingdon repose sur la notion que les idées et les actions se trouvent placées un certain moment au premier plan de l'agenda et sont acceptées par les décideurs « parce que leur temps est venu ». L'hypothèse centrale dans la recherche est que le renforcement des systèmes de santé en 2007 est devenu formellement une option politique du Fonds mondial parce qu'une série de facteurs convergents – parmi lesquels, d'abord et avant tout, un certain de changements de personnel au sommet de l'organisation – ont conduit à un window of opportunity. L'auteur a collecté des données via deux canaux : d'une part, un examen étendu et détaillé des documents officiels du Fonds mondial ; d'autre part, une série d'interviews semi structurées avec des responsables du Fonds. Pour conclure, il faut signaler que cette thèse est non seulement de haut niveau sur le plan du contenu, mais qu'elle constitue en outre une oeuvre particulièrement originale et bien écrite.


Rapport : Prof. B. Criel, Institut de Médecine Tropicale, Département de Santé publique, Anvers, Belgique